Articles Récents

Catégories

Notre publicité

Réfrigération label énergétique

Réfrigération label énergétique

Réfrigération label énergétique
Label énergétique Européen obligatoire pour la réfrigération industrielle à partir de juillet 2016
Cuisimat accueille l'étiquetage énergétique européen. Cet étiquetage obligatoire est conçu pour stimuler l'efficacité énergétique et les entreprises respectueux de l'environnement, ainsi que de fournir une classification précise et comparable sur la base de la consommation d'énergie. En outre, il assure la capacité de préserver efficacement dans des circonstances environnementales différentes.

L'adoption de l'étiquetage énergétique européen est une étape importante pour l'industrie professionnelle.

Pourquoi le label énergétique, est-il si important?

Le label énergétique de l'UE peut vraiment faire la différence pour des restaurateurs qui choisissent consciemment leur réfrigérateur/congélateur idéal, basé sur des informations objectives à leur disposition (consommation d'énergie, le volume net, les circonstances d'environnement).


Cuisimat accueille le nouveau système d'étiquetage pour assurer une garantie de l'efficacité et de la performance haut de gamme pour ses clients.

Questions et réponses, c'est quoi le label énergétique et comment ça fonctionne?
Q. A quoi correspond le nouveau Label Energétique Européen?

R. Il s’agit d’un outil développé afin de donner à l’utilisateur une information explicite et objective relative à :

La consommation d’énergie
Le volume net
Le niveau de performance du produit.

Q. Comment fonctionnera-il ?

R. Le label Energétique des armoires réfrigérées professionnelles rentrera en application dès le 1er Juillet 2016 et sera obligatoire à travers toute l’Union Européenne. Tous les appareils de réfrigération professionnels devront porter l’étiquetage énergétique contenant l’information relative à sa performance. Tout appareil vendu à compter de cette date devra porter une classe d’efficacité énergétique G ou supérieure.

Q. Quels sont les avantages du label énergétique pour les traiteurs/restaurateurs?

R. Les armoires réfrigérées professionnelles consomment en moyenne 10 fois plus d’énergie que leurs équivalents ménagers. Le label propose un étiquetage permettant aux professionnels de comparer, de manière claire, les produits avant de prendre une décision. Cet étiquetage permet de choisir un meilleur équipement, et pour l’environnement, et pour l’entreprise.

L’étiquette contient les informations objectives suivantes:

La consommation d’énergie annuelle, permettant au client de mieux budgétiser sa facture d’énergie.
Le volume utile (capacité de stockage réellement disponible) de l’appareil afin d’aider le traiteur à planifier idéalement le nombre d’équipements dont il a besoin dans sa cuisine.
Les conditions auxquelles les réfrigérateurs ou les congélateurs peut garantir une bonne conservation des aliments. (Niveau 3,4 ou 5 – 5 correspondant aux conditions effectives d’une cuisine professionnelle à une température de 40° et un taux d’humidité de 40%)

Cela pourrait se traduire par une économie sur la facture énergétique allant jusqu’à € 300/an pour un réfrigérateur et jusqu’à € 830/an pour un congélateur tout en permettant aussi de réduire la quantité de gaspillage de nourriture dû à une mauvaise conservation des aliments.

Q. Pourquoi se concentrer sur la réfrigération?

R. Les équipements réfrigérés fonctionnent 24/24 et 7/7 ayant un impact important sur la quantité d’énergie utilisée par un professionnel de la cuisine. Le choix d’un équipement performant est donc primordial afin de réduire l’impact environnemental et les coûts liés au fonctionnement de l’appareil.

Q. En quoi le nouveau label énergétique diffère-t-il du label énergétique ménager.

R. Les appareils professionnels et les appareils ménagers sont testés dans des conditions tout à fait différentes. Les conditions de test des équipements professionnels recréent l’utilisation réelle et l’environnement d’une cuisine professionnelle où les portes des armoires réfrigérées sont fréquemment ouvertes et où la température peut atteindre 40°. Les conditions de test des appareils ménagers reconstituent quant à elles, l’environnement ménager où la température moyenne ambiante ne s’élève qu’à 25°.